PRIGENT Jean

Jean François Marie Prigent travaille sous l’occupation allemande comme menuisier à l’Arsenal de Brest. Il épouse en première noces Jeanne Labat, le 1er février 1941 à Brest.

En août 1944, il évacue Brest au début du siège. Parvenu à l’extérieur de la zone de combat, il quitte son épouse et rejoint les Forces Françaises de l’Intérieur (F.F.I). Versé à la Compagnie F.F.I Brest-Ouest, il participe à la Libération de la poche du Conquet.

Après la Libération, il retrouve son poste à l’Arsenal. Divorcé en 1946, Jean Prigent se remarie avec Marguerite Bozec, le 27 mai 1949.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  • Archives municipales de Brest, registre d’état civil (1E/L118 et 3E433).
  • Archives départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance de Jean Prigent (1622 W).