HÉBERT Jeanne

Jeanne Eugénie Bernadette Hébert commence à travailler en tant que commis au bureau municipal du ravitaillement de la ville de Brest en juillet 1941.

À partir du second semestre 1942, elle profite de son poste pour fournir des cartes d’alimentation ainsi que des bons pour chaussures et vêtements au mouvement Libération Nord (L.N). Ce détournement est effectué au profit de prisonniers français évadés, de Résistants puis des réfractaires au Service du travail obligatoire (S.T.O). La quantité de cartes et bons détournés n’est pas connue.

La sépulture de Jeanne Hébert se trouve dans le cimetière de Lambézellec à Brest [Carré 07 Rang 02 Tombe 04]

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  • Archives municipales de Brest, registre d’état civil (1E/L112).
  • Archives départementales du Finistère, dossier individuel de combattante volontaire de la résistance de Jeanne Hébert (1622 W).
  • Brest métropole, service des cimetières - sépulture de Jeanne Hébert.